Tests Android sur Facebook Tests Android sur YouTube
Test

Meizu M2 Note

L’époque où il fallait débourser 600 euros pour obtenir un smartphone performant doté d’un écran Full HD semble révolue avec la sortie du Meizu M2 Note.

A lire aussi unboxing

De mieux en mieux installé dans le marché chinois des smartphones, Meizu cherche depuis 2014 à s’installer en Europe. Après un MX3 vendu trop cher et dépourvu de 4G, Meizu avait rectifié le tir avec un MX4, MX4 Pro et surtout un M1 Note au positionnement tarifaire agressif. Mais là encore, la compatibilité 4G posait problème puisque le M1 Note n’était compatible qu’avec la bande des 1800 MHz uniquement utilisée par Bouygues Telecom. Cette fois le problème est en grande partie corrigé puisque le M2 Note dispose des fréquences 1800 MHz mais aussi 2600 Mhz, utilisée par tous les opérateurs. Ne lui manque donc que la bande 800 MHz, la plus pénétrante et porteuse, donc la plus intéressante en zone rurale. Vendu 199 euros en France, le M2 Note peut-il enfin permettre à Meizu de s’imposer dans l’hexagone ?

Meizu M2 Note

Design et ergonomie

Chez Meizu les modèles se suivent et se ressemblent. Tant mieux serait t’on tenté de dire puisque le design à toujours été l’un des points forts de la gamme. Le Meizu M2 Note ne déroge pas à la règle et affiche des lignes classes. Contrairement à son prédécesseur qui était disponible dans une multitude de couleurs flashy, ce nouveau modèle est uniquement en vente avec un dos gris anthracite ou blanc. Tous les goûts sont dans la nature mais j’ai pour ma part une forte préférence pour le gris, la version blanche étant très glossy et donc plus cheap à l’oeil. La version grise en revanche est plus élégante, plus premium.

Comme d’habitude chez Meizu la qualité de fabrication est de haut niveau. L’assemblage est excellent et les matériaux utilisés sont de bonne qualité. Je n’ai jamais vraiment aimé les coques en plastique mais ici elle est particulièrement solide et ne fait pas du tout cheap au touché. C’est même plutôt le contraire et on est surpris d’avoir cette belle finition à moins de 200 euros. De plus la prise en main est vraiment très bonne pour une phablette 5.5 pouces. Les angles arrondis améliorent la préhension et les dimensions sont contenues : 150.9 mm en hauteur, 75.2 en largeur et 8.7 mm en profondeur.

Comme d’habitude chez Meizu la qualité de fabrication est de haut niveau.

La face avant du téléphone est occupée à 73% par le grand écran 5.5 pouces Full HD. Au dessus se trouve très classiquement une enceinte pour les conversations, une caméra frontale 5 megapixels et une diode signalant les notifications. En dessous se trouve la principale nouveauté du téléphone par rapport à son prédécesseur : le bouton mBack. Remplaçant le bouton rond du M1 Note, ce bouton abrite en fait plusieurs fonctionnalités. Le toucher permet de revenir à l’écran précédent, le presser permet de revenir à l’écran d’accueil et le presser longuement permet de mettre le téléphone en veille. Son utilisation est plutôt intelligente mais il faut s’y habituer.

Le bouton Power précédemment situé sur le haut du téléphone passe sur la gauche et devient enfin accessible à une main. Le contrôle du volume est également sur la gauche. La face droite ne contient que le slot Dual Sim / Micro SD. Il est possible de mettre simultanément une Nano Sim et une carte Micro SD ou bien deux Nano Sim, auquel cas seule l’une d’elle bénéficiera de la 4G, l’autre se limitant à la 2G. Sur le haut du M2 Note on retrouve un microphone et une prise jack 3.5 alors que sur le bas se trouve une enceinte, un microphone et le port Micro USB. Au dos du téléphone trône fièrement le capteur photo 13 megapixels signé Samsung ainsi que son flash dual tone.

Meizu M2 Note
Meizu M2 Note
Meizu M2 Note
Meizu M2 Note

Ecran

Il est rare de trouver un écran Full HD sous la barre des 200 euros et c’est donc l’un des gros points forts du M2 Note. D’autant que Meizu n’a pas fait les choses à moitié. Cet écran 5.5 pouces utilise la technologie IGZO, réputée pour être très économe en énergie et permettant d’obtenir un écran plus fin. Comme celui dispose aussi d’une lamination complète, l’écart entre la vitre et l’écran est quasiment imperceptible donnant une impression premium bienvenue. La définition de 401 pixels par pouce offre une qualité d’affichage et une lisibilité des petits caractères excellente. De plus cet écran est protégé par un verre Dragontrail.

L’écran fait un sans faute

Meizu annonçait pour ce modèle une luminosité de 450 cd/m2 qui, d’après des tests de nos confrères, est même largement battue dans les faits. L’écran est donc très lumineux et bien lisible au soleil. Les contrastes sont très profonds avec des blancs vraiment blancs et des noirs que l’on a rarement vu aussi noirs. La température des couleurs peut quant à elle être réglée manuellement dans les paramètres d’affichage. Bref, l’écran fait un sans faute.

Meizu M2 Note
Meizu M2 Note

Software

Le M2 Note tourne sous Android Lollipop 5.1 ce qui n’est pas le cas de tous les téléphones dans cette gamme de prix. Téléphone Meizu oblige, ce modèle dispose d’une surcouche assez dense : Flyme 4.5. Cette dernière implique plusieurs modifications esthétiques et fonctionnelles. Tout d’abord l’absence du tiroir d’applications. Ici toutes les applications sont sur le bureau, comme sur iOS. Les paramètres du téléphones sont modifiés en profondeur avec une bande d’icônes sur la gauche pour switcher entre les catégories dont le contenu s’affiche à droite. La navigation au sein des paramètres est donc différente mais toutefois très bonne. La barre de notifications et de raccourcis a été redesignée mais avec goût et elle conserve parfaitement son côté fonctionnelle. De son côté le clavier dispose d’options de personnalisations intéressantes (taille des touches, thèmes graphiques, synchronisation du dictionnaire via le cloud…).

Téléphone Meizu oblige, ce modèle dispose d’une surcouche assez dense : Flyme 4.5.

Quelques icônes d’applications ont aussi été modifiées dans le style Flyme, c’est à dire très flat et dans l’air du temps. On est surpris au départ que Google Maps ne soit pas représenté par son icône habituelle mais heureusement il est possible de désactiver les icônes Flyme pour les applications Google. On retrouve ainsi ses repères plus rapidement. La gestion des widgets bénéficie aussi de légères modifications esthétiques réussies. Petite déception pour la gestion du multi-tâches : on se retrouve façon iOS 6 avec une petite ligne d’icônes qui s’affiche en bas de l’écran lorsqu’on swipe du bas de l’écran vers le haut. Autant dire que si l’on a de nombreuses applications ouvertes, il faudra scroller horizontalement un moment pour en retrouver une spécifique.

Dans l’ensemble la surcouche Flyme 4.5 est assez présente mais également plutôt efficace. Les fans d’Android stock seront évidemment déçus mais l’utilisation du téléphone se fait en tous cas de façon logique et claire. Il serait toutefois temps que Meizu traduise l’intégralité de l’interface en français ! Depuis son arrivée sur notre marché en mars 2014, le constructeur n’a toujours pas amélioré la traduction de sa surcouche quand bien même celle-ci est pointée du doigt dans toutes les critiques. Si la majeure partie des mots est bien en français, on retrouve toutefois pas mal de mots en anglais mais aussi certains en chinois. Si l’anglais peut être facilement compris par la plupart d’entre-nous, le chinois reste un réel problème.

Meizu M2 Note
Meizu M2 Note
Meizu M2 Note
Meizu M2 Note

Performances

Du côté des performances, le smartphone affiche des résultats inférieurs à celui du M1 Note. Il faut dire que ce dernier était particulièrement puissant pour son prix, atteignant les 40 000 points sur AnTuTu. Avec son changement de chipset MediaTek (MT6753), le M2 note change aussi ses composants internes. On retrouve un ARM Cortex-A53 1.3GHz octo-coeur épaulé par 2 Go de Ram tandis que la partie GPU est confiée à un Mali T720 MP3 cadencé à 450 MHz. Le stockage reste lui à 16 Go extensible par Micro SD. La fluidité générale est au rendez-vous. Les performances côté jeux vidéo sont correctes pour le prix mais pas exceptionnelles. Asphalt 8 Airborne est injouable en détails elevés et ne passe qu’en niveau de détails medium. Dead Trigger 2 tourne lui sans problème à fond. Le benchmark Epic Citadel affiche une moyenne de 26.1 images par seconde en 1920×1080 Ultra High Quality.

Par rapport à la concurrence directe il s’en sort plutôt bien.

Le M2 Note obtient 31 932 points sur Antutu, devançant donc un smartphone comme le HTC One mais battu par le LG G3, il est vrai vendu 100 euros de plus. Par rapport à la concurrence directe il s’en sort plutôt bien. Le Honor 4X vendu au même prix n’atteint que 25 000 points et le Alcatel Idol 3 vendu 50 euros plus cher tourne aussi autour de 30 000 points.

En utilisation multimédia rien de particulier à signaler. Le lecteur vidéo encaisse le 1080p sans broncher et le player musical dispose d’une interface classique mais efficace, claire et épurée. En parlant de son sachez que l’enceinte du téléphone située sur sa partie inférieure offre un son un trop aiguë avec un sérieux manque de basse et une résonance malvenue. La puissance de l’enceinte est en revanche suffisante. Mieux vaudra écouter sa musique et ses vidéos avec les écouteurs Meizu fournis dans la boîte. Ceux-ci sont vraiment bon, le son est bien équilibré.

Meizu M2 Note
Meizu M2 Note
Meizu M2 Note

Autonomie

Avec sa batterie Sony 3100 mAh, le smartphone est à priori suffisamment équipé pour tenir une journée et demi sans être rechargé. C’est mon cas avec mon utilisation habituelle : envoyer et recevoir des mails, passer et recevoir des appels, naviguer sur Chrome, parcourir Facebook, suivre un minimum Twitter, relever la météo et de temps à autre prendre quelques photos ou utiliser Google Maps. A noter que je laisse la luminosité de l’écran à près de 80%. En revanche dès lors que l’on commence à jouer ou regarder des vidéos sur YouTube, il faudra plutôt se contenter d’un jour. Avec la luminosité de l’écran à fond vous pourrez utiliser votre téléphone de façon soutenue environ cinq heures. Meizu propose trois modes d’utilisation de la batterie : Power-saving mode (performances réduites pour une meilleure durée de vie), Balance (équilibré) et Performance Mode (performances maximales au détriment de la durée de la batterie).

Meizu M2 Note

Camera

La qualité des photos est correcte et l’autofocus est rapide.

Le Meizu M2 Note embarque un capteur 13 megapixels f/2.2 signé Samsung à l’arrière et un capteur 5 megapixels f/2.0 à l’avant. La qualité des photos est correcte et l’autofocus est rapide. Comme bien souvent avec un capteur aussi petit la montée en ISO reste limitée. L’application est assez complète et offre notamment un mode manuel permettant de contrôler soi-même la vitesse, l’ISO, la compensation d’exposition et la distance de focus. Un mode que les experts apprécieront. Le mode Beauté est également particulièrement réussi puisqu’il détecte les visages et permet en temps réel de les amincir, de lisser la peau ou encore de la blanchir.

On retrouve aussi une grosse sélection de filtres photos. Non seulement il y en a pour tous les goûts mais ceux-ci sont dans l’ensemble très réussis et ne font pas too much comme c’est parfois le cas dans d’autres applications. En vidéo, le M2 Note monte jusqu’en Full HD et propose aussi un mode Slow Motion à 120 images par seconde mais hélas limité à du 640×480. Vous pouvez vous faire une petite idée de la qualité photo et vidéo avec les samples ci-dessous.

Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample
Meizu M2 Note photo sample

Acheter le Meizu M2 Note sur GearBest.com

Conclusion
8/10

Enfin compatible 4G chez tous les opérateurs français, le Meizu M2 Note a une bonne carte à jouer sur le marché très compétitif des smartphones milieu de gamme. A son prix de 199 euros il est clairement l’un, si ce n’est le meilleur choix. En effet c’est le modèle le plus équilibré. Ses performances globales sont excellentes (malgré un GPU légèrement en retrait), son autonomie est correcte et sa camera fait bien le boulot. Il se démarque surtout par son design réussi, sa qualité de fabrication excellente, sa prise en main agréable pour un 5.5 pouces et son superbe écran Full HD.

Il est donc d’autant plus regrettable que des problèmes de traductions persistent après un an et demi de critiques envers Meizu. Dommage aussi que l’enceinte placée sur le bas du smartphone offre un son décevant et imprécis. Mais finalement ce qui pourrait faire pencher la balance ou pas en faveur du M2 Note, c’est sa surcouche Flyme. Si vous souhaitez à tout prix un Android stock, alors jetez un oeil du côté du Alcatel Idol 3 ou du Moto X 2014 positionnés quelques dizaines d’euros plus cher. Si en revanche la surcouche ne vous dérange pas, alors le Meizu M2 Note est fait pour vous !

  • Ecran 5.5 pouces Full HD excellent
  • Assemblage et matériaux de qualité
  • Design réussi et une bonne prise en main
  • Android 5.1 d’emblée
  • Performances et autonomie correctes
  • Ecouteurs fournis et de bonne qualité
  • Quelques bonnes idées dans la surcouche
  • Quelques mauvaises idées dans la surcouche
  • Encore de l’anglais et un peu de chinois non traduit !
  • Rendu sonore de l’enceinte décevant
  • Fréquence 4G 800 MHz toujours manquante
Acheter cet objet sur Gearbest.com Partager cet article