Tests Android sur Facebook Tests Android sur YouTube
Test

Zeblaze Rover

Pas facile de se tailler une part du gâteau des montres connectées, ce dernier étant de plus en plus convoité. La marque chinoise Zeblaze tente le coup avec sa Rover. Premier essai réussi ?

A lire aussi unboxing

Le marché des montres connectées en est encore à ses balbutiements et demeure un marché relativement ciblé avec en ligne de mire les amateurs d’objets high-tech et les sportifs souhaitant bénéficier d’informations sur leurs performances à leur poignet. Les ventes de la Apple Watch sont pour l’instant décevantes et les modèles sous Android sont quant à eux nombreux à se partager le marché. Avec un point commun : il est encore difficile de trouver une belle montre sous la barre des 100 euros. Il est même plutôt courant de devoir débourser entre 150 et 300 euros pour une montre sous Android Wear. Le fabricant chinois Zeblaze propose lui sa première montre connectée, sans l’OS Android Wear mais à un prix défiant toute concurrence : moins de 40 euros !

Zeblaze Rover

Design et ergonomie

La première bonne surprise quand on découvre la montre est incontestablement son design. Largement inspirée de la Apple Watch, la Zeblaze Rover se dote d’une robe en métal lui donnant un aspect premium inattendu dans cette gamme de prix. La fabrication est solide et la finesse de la montre lui permet de passer facilement sous une manche. En effet elle n’affiche que 8.8 mm d’épaisseur. Un bon point. Ses autres dimensions sont elles aussi compactes puisque la hauteur se limite à 45 mm et la largeur à 40 mm. On a donc au poignet une montre légère (46g) et discrète.

Une robe en métal donnant un aspect premium inattendu dans cette gamme de prix

La Zeblade Rover est disponible en plusieurs coloris : bracelet marron et cadran doré (version testée), bracelet orange et cadran gris anthracite et enfin bracelet noir et cadran gris métallisé. Tous ces modèles disposent d’une certaine classe. Pour ne rien gâcher les bracelets de 18 mm en cuir sont fins et élégants. Le côté gauche de la montre inclus un microphone tandis que le côté droit inclus une enceinte de 0.5 watts et un bouton en metal disposant d’une bonne finition. Ce dernier peut uniquement être pressé, il ne s’agit pas d’une molette à la Apple.

Zeblaze Rover
Zeblaze Rover
Zeblaze Rover
Zeblaze Rover

Ecran

Malgré son prix bas, ce produit dispose également d’un écran satisfaisant ayant un format carré. D’une diagonale de 1.54 pouces, il se dote d’une résolution 240×240 pixels. La définition atteint donc les 220 pixels par pouce. Certes ce n’est pas se qu’on pourrait appeler du “Retina” mais ce n’est pas non plus un écran basse définition. On retrouve la technologie TFT IPS avec des contrastes corrects et une lisibilité au soleil qui, sans être exceptionnelle, reste à mon avis dans la moyenne.

Software et performances

Ce qu’il faut bien comprendre avec la Zeblaze Rover, c’est qu’il ne s’agit pas d’une Android Wear à proprement parler. La montre n’embarque pas l’OS de Google. Il s’agit d’une montre pouvant se connecter en bluetooth (norme BT 4.0) à un téléphone Android ou à un iPhone pour recevoir et transmettre des données. Du coup la montre n’a pas besoin de beaucoup de puissance pour tourner d’où une fiche technique modeste. Elle utilise le chipset MTK 2501 avec un processeur 108 MHz épaulé par 24 Mo de Ram, pas plus. Le stockage se limite à 32 mo.

Zeblaze Rover

La Rover permet de recevoir des notifications d’absolument toutes les applications de votre smartphone

Pour utiliser les fonctions les plus intéressantes de la montre, il faut d’abord se connecter via bluetooth à un smartphone. Cette première étape se déroule de façon classique et fonctionne bien. A partir de là il va être possible d’accéder à ses SMS, ses appels et son carnet de contacts depuis le menu principal. Ce dernier se présente sous la forme de bulles colorées, avec une bulle par application. Là aussi l’inspiration vient de chez Apple. Une fois les SMS, appels et contacts synchronisés, vous y aurez toujours accès sauf si votre téléphone est trop distant de votre montre, auquel cas la liaison bluetooth peut se perdre et la synchronisation devra être relancée par la suite. Avec la Zeblaze Rover vous allez également pouvoir passer et recevoir des appels directement depuis votre montre. La fonctionnalité marche correctement même si, pour des raisons de discrétion et de qualité sonore, il me semble toujours préférable de sortir le téléphone sa poche et de discuter à travers celui-ci.

L’un des principaux objectifs d’une montre connectée est de pouvoir afficher des notifications transmises par le téléphone. La Rover permet de recevoir des notifications d’absolument toutes les applications de votre smartphone, même les applications systèmes dont on ignorait parfois l’existence ! Le système de notifications marche plutôt bien mais hélas, l’affichage de celles-ci est limité aux cinq plus récentes. Il faudra donc regarder sa montre régulièrement pour ne pas en manquer. Pour ma part je me suis limité aux notifications de Gmail, Twitter et Facebook Messenger. Et petit bémol, lorsque plusieurs personnes discutent avec nous sur Facebook Messenger, on ne reçoit pas forcément toutes les notifications. La montre semble avoir un peu de mal à suivre le flux de discussions ou bien peut-être filtre t’elle celui-ci pour ne pas “spammer” l’utilisateur ?

Zeblaze Rover
Zeblaze Rover
Zeblaze Rover

En vrac j’ai apprécié la présence de quelques fonctionnalités classiques mais intéressantes comme le pédomètre qui permet de savoir exactement le nombre de pas et de mètres parcourus avec un indicateur de calories brûlées en temps réel. On peut également télécharger une application sur téléphone pour suivre l’évolution de ses statistiques (aussi bien du pédomètre que du moniteur de sommeil). La montre peut également afficher la température actuelle et la pression atmosphérique. Une fonctionnalité permet aussi de faire bipper sa montre lorsque le téléphone associé se trouve à une certaine distance, permettant ainsi d’éviter l’oubli ou le vol. Je passe rapidement sur les applications “Alarmes”, “Altimètre” et “Chronomètre” pour en aborder d’autres plus intéressantes. La Zeblaze Rover possède une application permettant de lutter contre la sédentarité. Vous pouvez ainsi configurer une alarme qui toutes les 30 minutes (par exemple) vous rappellera de vous lever et de faire un petit peu d’exercice.

D’une manière générale l’interface de la montre est une grosse déception

L’application permettant de contrôler l’appareil photo de son smartphone est très simpliste. L’écran de la montre affiche ce que voit le capteur, sans temps de latence mais en basse définition et avec une fréquence de rafraîchissement de l’image pas tout à fait fluide. On peut ensuite prendre une photo depuis son poignet. L’image se fige quelques secondes sur l’écran de la montre pour montrer la capture mais du côté du téléphone rien ne se passe. Au départ on croit donc que cela n’a pas marché mais c’est pourtant le cas puisque les photos apparaissent dans la galerie du téléphone dans un dossier spécifique. L’intégration aurait pu être davantage travaillée, en l’état nous avons droit à un gadget.

Zeblaze Rover

Une fonction plutôt mise en avant par le constructeur se révèle décevante. Le contrôle du lecteur musical à distance est trop limité donc peu fonctionnel. D’une manière générale l’interface de la montre est une grosse déception. Les deux écrans d’accueil constitués de bulles colorées sont en fait l’arbre qui masque la forêt. Les applications disposent d’un look très old-school, façon vieux Symbian. Pire encore, la cohérence graphique entre les applications n’est pas respectée. On retrouve aussi de façon inexplicable des informations textuelles mises sous forme d’images, mais des images en basse définition qui bavent à l’écran. Si on ajoute à cela quelques dégradés bien kistch, vous aurez compris que l’interface est à mille lieues de l’aspect extérieur réussi de la montre.

Malgré cela la navigation au doigt est assez aisée même si la présence à l’écran de boutons “Valider” et “Retour” n’aurait pas été de trop. En l’état il faut swiper de gauche à droite pour revenir à l’écran précédent et de droite à gauche pour valider un choix. Cela ne semble pas vraiment naturel et demande donc un vrai temps d’adaptation. Le bouton physique sur le côté droit de la montre permet de revenir à l’écran d’accueil avec une pression courte ou de mettre la montre en veille avec une pression longue.

Zeblaze Rover

Autonomie

Zeblaze a inclus dans sa Rover une batterie de 250 mAh et indique sur son site une autonomie de 3 jours en veille et de 8 heures en communication. Je n’ai pas passé d’appel pendant 8 heures depuis la montre mais je peux en tous cas confirmer que l’autonomie est bonne. Avec les notifications, la réception de SMS et le pédomètre activé en permanence, on peut effectivement tenir 3 jours avant de devoir recharger. En parlant de recharge, il faut relier le câble Micro USB au chargeur et clipser le chargeur à l’arrière de la montre pour pouvoir lui redonner de la batterie.

Water resistant…

Enlevez la Zeblaze Rover avant de vous immerger sous l’eau !

Bien que cette montre soit indiquée sur certains sites comme Waterproof, elle n’est en fait résistante qu’aux petites projections d’eau. Vous pouvez la porter sous la pluie et elle peut recevoir les gouttelettes quand vous vous lavez la main mais vous ne pouvez pas vous baigner avec ni même prendre votre douche. Trompé par ces fiches techniques erronées, j’ai appris à mes frais que le Waterproof n’en était pas un et ma Zeblaze Rover a donc rendu l’âme. Ce qui explique l’absence de test vidéo. De même je n’ai pas eu le temps de tester la fonction de moniteur de sommeil et c’est donc pour cela qu’elle n’est pas abordée plus haut. Attention donc si vous achetez cette montre, enlevez là avant de vous immerger sous l’eau !

Zeblaze Rover

Acheter la Zeblaze Rover sur GearBest.com

Conclusion
5/10

La Zeblaze Rover est une montre difficile à noter. Par rapport à son prix inférieur à 40 euros, on est agréablement surpris par son très beau design et sa qualité de fabrication assez premium. Les fonctionnalités de bases comme la réception des appels, des SMS et des notifications sont correctement implantées alors que le contrôle à distance de la caméra et du lecteur audio relève davantage du gadget. L’écran de 1.54 pouces dispose d’une définition suffisante et l’autonomie est elle aussi très correcte pour le prix.

Mais quel dommage que l’interface n’ait pas bénéficié de la même attention que le design extérieur ! Les applications semblent cheap, avec des codes graphiques totalement dépassés et un manque de cohérence flagrant. Attention également aux sites indiquant la Rover comme waterproof car elle ne l’est pas. Au final la Zeblaze Rover mérite donc son prix et se destine à ceux cherchant une montre connectée design et fine à bas prix. Si vous avez plus de 100 euros à dédier à votre achat, il y a forcément bien mieux sous Android Wear.

  • Design très réussi, vraiment classe
  • Belle finition metal et cuir
  • Autonomie intéressante
  • Ecran correct : définition, contraste...
  • Prix imbattable !
  • Interface souvent laide
  • Ergonomie perfectible (swiper pour valider notamment)
  • Quelques fonctionnalités trop gadgets
  • Attention elle n’est pas Waterproof
Acheter cet objet sur Gearbest.com Partager cet article